Action et comptes publics

Gérald Darmanin

Gérald Darmanin

Ministre de l'Action et des Comptes publics

Emplois dans la fonction publique, par type, en millions

INSEE, Dress, portail de la Fonction publiqueVoir la source
Emplois dans la fonction publique, par type, en millions
Inclut la FPE (Fonction Publique d'Etat), la FPT (Fonction Publique Territoriale) et la FPH (Fonction Publique Hospitalière). Exclut les militaires ainsi que cartains enseignants et documentalistes des établissements privés sous contrat et des ouvriers d'État dans la FPE, des assistants maternels et familiaux dans la FPT, des médecins dans la FPH et des apprentis dans les trois versants.
suite

Principaux postes de dépenses de l'Etat 2019, en milliards d'euros

Assemblée nationale, Direction du Budget, Ministère des comptes publicsVoir la source
Principaux postes de dépenses de l'Etat 2019, en milliards d'euros
Il s'agit du budget réalisé en 2019, selon le Projet de Loi de Finance (PLF) 2020
suite

Principaux postes de dépenses de l'Etat 2020, en milliards d'euros

Assemblée nationale, Direction du Budget, Ministère des comptes publicsVoir la source
Principaux postes de dépenses de l'Etat 2020, en milliards d'euros
Il s'agit des chiffres du Projet de loi de finances (PLF) 2020 de finances pour 2020, publiés en septembre 2019
suite

Dépense publique en % du PIB

Dépense publique en % du PIB
Les dépenses des administrations publiques, en pourcentage du PIB et par habitant, offrent une indication de la taille de ces administrations dans chaque pays. Les dépenses des administrations publiques correspondent généralement à celles de l'administration centrale, des administrations infranationales et des administrations de sécurité sociale. La forte variation de cet indicateur illustre la diversité des approches adoptées par les pays pour fournir des biens et services publics et assurer la protection sociale, sans refléter nécessairement des différences de ressources affectées.
suite

Recettes du budget général en 2018, en % du total

Insee, Projet de loi de finances 2019Voir la source
Recettes du budget général en 2018, en % du total

Dépenses sociales en % du PIB

Dépenses sociales en % du PIB
Les dépenses des administrations publiques, en pourcentage du PIB et par habitant, offrent une indication de la taille de ces administrations dans chaque pays. Les dépenses des administrations publiques correspondent généralement à celles de l'administration centrale, des administrations infranationales et des administrations de sécurité sociale. La forte variation de cet indicateur illustre la diversité des approches adoptées par les pays pour fournir des biens et services publics et assurer la protection sociale, sans refléter nécessairement des différences de ressources affectées. Cet indicateur est mesuré en milliers USD par habitant et en pourcentage du PIB. Les données sont basées sur le Système de Comptabilité Nationale de 2008 (SCN 2008) pour tous les pays sauf le Chili, le Japon et la Turquie où les données sont basées sur le SCN 1993.
suite

Prélèvements obligatoires en % du PIB

Prélèvements obligatoires en % du PIB

Dette publique par habitant et par ménage, en €

dettepublique.frVoir la source
Dette publique par habitant et par ménage, en €
La dette au sens de Maastricht, ou dette publique notifiée, couvre l'ensemble des administrations publiques au sens des comptes nationaux : l'État, les organismes divers d'administration centrale (ODAC), les administrations publiques locales et les administrations de sécurité sociale.
suite

Dette publique en % du PIB

Dette publique en % du PIB
La dette au sens de Maastricht, ou dette publique notifiée, couvre l'ensemble des administrations publiques au sens des comptes nationaux : l'État, les organismes divers d'administration centrale (ODAC), les administrations publiques locales et les administrations de sécurité sociale.
suite

Déficit budgétaire en % du PIB

EurostatVoir la source
Déficit budgétaire en % du PIB
En 2018, le déficit s'élève à 76,1 milliards d'euros, en forte croissance de 8,4 milliards par rapport à l'année d'avant, où il était tombé à un plus bas depuis 2008, à 67,7 milliards d'euros.
suite

Impôt sur la fortune

Direction générale des Finances publiquesVoir la source
Impôt sur la fortune
L'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) est l'ancien impôt sur la fortune français payé par les personnes physiques et les couples détenant un patrimoine net taxable strictement supérieur à un certain seuil d'entrée au 1er janvier de l'année considérée. Il est créé en 1989, et remplacé le 1er janvier 2018 par l'impôt sur la fortune immobilière (IFI). Cet impôt progressif par tranches est assis sur la partie supérieure du patrimoine, au-delà d'un seuil défini par le commencement de la première tranche, qui peut être différent du seuil d'entrée à partir duquel le foyer est considéré comme assujetti, et qui peut également varier d'une année à l'autre, suivant les années et les lois en vigueur. Entre 2013 et 2016, les taux vont de 0,5 à 1,5 % et la 1ère tranche s'applique à partir de 800 000 euros. À compter du 1er janvier 2016 jusqu’à sa suppression, le seuil d'entrée est de 1,3 million d'euros.
suite

Emplois dans la fonction publique, en milliers

Emplois dans la fonction publique, en milliers

Dépense publique par administration en 2016, en milliards d'€

Direction du budgetVoir la source
Dépense publique par administration en 2016, en milliards d'€
La comptabilité nationale distingue trois sous-secteurs au sein de la sphère « administrations publiques », donc trois niveaux de dépense publique : - les administrations publiques centrales (APUC), qui regroupent l'État et ses services déconcentrés ainsi que les organismes divers d'administration centrale (ODAC, cette dernière catégorie rassemblant les agences de l’Etat dotées de la personnalité morale (par exemple : le CNC, l’Ademe, les universités, Pôle emploi etc.) - les administrations publiques locales (APUL), constituées par l’ensemble des collectivités territoriales (régions, départements, communes et leurs établissements publics de coopération intercommunale) et les organismes divers d'administration locale (par exemple : caisse des écoles, collèges et lycées, chambres consulaires…) - les administrations de sécurité sociale (ASSO), qui regroupent les hôpitaux et l’ensemble des régimes de sécurité sociale (régimes de base de Sécurité sociale et régimes spéciaux) ainsi que les régimes de retraite complémentaire et l’assurance chômage.
suite

Taxation des successions : taux en ligne directe, en %

Taxation des successions : taux en ligne directe, en %
En France, le taux d'imposition marginal sur les successions en ligne directe, à savoir entre parents et enfants, s'élève à 45%, 3ème taux le plus élevé au monde. 15 des 35 pays de l'OCDE n'imposent pas les successions.
suite

Exil fiscal

Direction générale des Finances publiquesVoir la source
Exil fiscal
L'exil fiscal est la démarche qui consiste pour une personne ou une entreprise à changer légalement de résidence fiscale afin de se mettre dans une situation fiscale plus favorable.
suite

Coût annuel comparé de la fraude aux prestations et cotisations sociales en 2015, en milliards d'€

Insee, Drees, Sécurité Sociale, OdenoreVoir la source
Coût annuel comparé de la fraude aux prestations et cotisations sociales en 2015, en milliards d'€
Les minima sociaux comprennent le RSA (Revenu de Solidarité Active, ex RMI), les minimum vieillesse, l'allocation adulte handicapé, parent isolé, etc. Ils ont coûté 25,4 milliards d'euros à l'Etat en 2015, soit environ 2% de la dépense publique total, contre 25% pour les pensions de retraite. La fraude à ces dispositifs (fausses déclarations) concerne environ 1% des bénéficiaires, pour une perte estimée à 350 millions d'euros par an. A titre de comparaison, la fraude, par les employeurs, aux cotisations sociales (travail illégal...) représente une perte estimée à 25 milliards d'euros par an, soit environ le budget total alloué aux minima sociaux.
suite

Part des fraudeurs et des non recours parmi les personnes éligibles aux allocations sociales en 2016, en %

OdenoreVoir la source
Part des fraudeurs et des non recours parmi les personnes éligibles aux allocations sociales en 2016, en %
Le non recours concerne les personnes éligibles aux allocations sociales mais qui ne font pas valoir leurs droits du fait de la complexité des démarches, du manque de connaissance ou par fierté personnelle.
suite

Salaires nets mensuels moyens dans la fonction publique en 2016, en équivalent temps plein, en €

Insee, Système d’information des agents des services publicsVoir la source
Salaires nets mensuels moyens dans la fonction publique en 2016, en équivalent temps plein, en €

Rémunération annuelle moyenne en milliers de $ des cadres supérieurs de l'administration centrale dans les pays de l'OCDE en 2015 et en France en 2014

OCDE, InseeVoir la source
Rémunération annuelle moyenne en milliers de $ des cadres supérieurs de l'administration centrale dans les pays de l'OCDE en 2015 et en France en 2014
Il s'agit des cadres de niveau D1, fonctionnaires de très haut rang situés juste en dessous du ministre ou du secrétaire d’État. Ils peuvent faire partie de la haute fonction publique et/ou être nommés par le gouvernement ou le chef du gouvernement. La rémunération est exprimée en parité de pouvoir d'achat, et comprend les salaires et traitements, les cotisations sociales de l'employeur, et l'ajustement lié au temps de travail.
suite

Salaires nets mensuels moyens dans la fonction publique en 2016, en équivalent temps plein, en €

Insee, Système d’information des agents des services publicsVoir la source
Salaires nets mensuels moyens dans la fonction publique en 2016, en équivalent temps plein, en €
Les 1 % les mieux payés gagnent 3,2 fois le salaire médian. Les écarts entre hauts et bas salaires sont plus contenus dans le public que dans le secteur privé : dans le privé, les 1 % les mieux payés gagnaient en 2015 plus de 8280 euros net par mois, soit 30 % de plus que dans la fonction publique
suite