Transition écologique

Elisabeth Borne

Elisabeth Borne

Ministre de la Transition écologique et solidaire

Feux de forêts

Ministère de la Transition écologique et solidaire, Base de données ProméthéeVoir la source
Feux de forêts
Nombre de feux de forêts comptabilisés dans la zone Prométhée (PACA, Occitanie et Corse), jusqu'en septembre 2019
suite

Emissions globales de gaz à effet de serre en 2014, en tonnes par habitant

Emissions globales de gaz à effet de serre en 2014, en tonnes par habitant
Les émissions de GES renvoient à la somme des sept gaz à effet de serre qui influencent directement le changement climatique : dioxyde de carbone (CO2), méthane (CH4), hémioxyde d'azote (N2O), chlorofluorocarbones (CFC), hydrofluorocarbones (HFC), perfluorocarbones (PFC), hexafluorure de soufre (SF6) et trifluorure d'azote (NF3). Les données sont exprimées en équivalents CO2 et portent sur les émissions brutes directes provenant des activités humaines. Les données sur le CO2 renvoient aux émissions brutes directes dues à la combustion d'énergie uniquement et proviennent de l'Agence internationale de l'énergie. Les autres émissions atmosphériques sont celles d'oxydes de soufre (SOx) et d'oxydes d'azote (NOx), exprimées en quantités de SO2 et de NO2, de monoxyde de carbone (CO) et de composés organiques volatils (COV), hors méthane. Les émissions atmosphériques et de GES sont mesurées en milliers de tonnes, tonnes par habitant ou kilogrammes par habitant, sauf celles de CO2, qui sont mesurées en millions de tonnes et tonnes par habitant.
suite

Emissions globales de gaz à effet de serre en France, en méga tonnes

Emissions globales de gaz à effet de serre en France, en méga tonnes
En 2017, la France a accusé un écart de +6.7% par rapport à l’objectif de diminution des émissions de gaz à effet de serre.
suite

Répartition du parc renouvelable, en MW et % du total

RTE France, Panorama de l'électricité renouvelableVoir la source
Répartition du parc renouvelable, en MW et % du total
Puissance générée par des énergies renouvelables et connectée aux réseaux, au 31 mars 2019
suite

Puissance d'énergies renouvelables raccordée au réseau par région, en MW

RTE France, Panorama de l'électricité renouvelableVoir la source
Puissance d'énergies renouvelables raccordée au réseau par région, en MW
Puissance générée par des énergies renouvelables et connectée aux réseaux, au 31 mars 2019
suite

Puissance d'énergies renouvelables raccordée au réseau par an, en MW

RTE France, Panorama de l'électricité renouvelableVoir la source
Puissance d'énergies renouvelables raccordée au réseau par an, en MW
Il s'agit de la puissance supplémentaire raccordée chaque année au réseau électrique en France métropolitaine (ne prend pas en compte la production non raccordée)
suite

Puissance éolienne raccordée au réseau, en MW

RTE France, Panorama de l'électricité renouvelableVoir la source
Puissance éolienne raccordée au réseau, en MW
Il s'agit de la puissance supplémentaire raccordée chaque année au réseau électrique en France métropolitaine (ne prend pas en compte la production non raccordée)
suite

Surface de forêt détruite par des incendies, en hectares

Ministère de la Transition écologique et solidaire, Base de données ProméthéeVoir la source
Surface de forêt détruite par des incendies, en hectares
Surface comptabilisée dans la zone Prométhée (PACA, Occitanie et Corse), jusqu'en septembre 2019
suite

Catastrophes naturelles par type

Ministère de la Transition écologique et solidaire, Base nationale de Gestion Assistée des Procédures Administratives relatives aux Risques (GASPAR)Voir la source
Catastrophes naturelles par type
Il s'agit du nombre d'arrêtés reconnaissant les états de catastrophes naturelles. La nomenclature a été créée à partir de la base GASPAR (""Autres"" incluant vents cycloniques, raz-de-marée, tornades, etc)
suite

Emissions globales de gaz à effet de serre en 2012, en pourcentage du total mondial

La Banque mondialeVoir la source
Emissions globales de gaz à effet de serre en 2012, en pourcentage du total mondial
Les émissions de GES renvoient à la somme des sept gaz à effet de serre qui influencent directement le changement climatique : dioxyde de carbone (CO2), méthane (CH4), hémioxyde d'azote (N2O), chlorofluorocarbones (CFC), hydrofluorocarbones (HFC), perfluorocarbones (PFC), hexafluorure de soufre (SF6) et trifluorure d'azote (NF3). Les données sont exprimées en équivalents CO2 et portent sur les émissions brutes directes provenant des activités humaines. Les données sur le CO2 renvoient aux émissions brutes directes dues à la combustion d'énergie uniquement et proviennent de l'Agence internationale de l'énergie. Les autres émissions atmosphériques sont celles d'oxydes de soufre (SOx) et d'oxydes d'azote (NOx), exprimées en quantités de SO2 et de NO2, de monoxyde de carbone (CO) et de composés organiques volatils (COV), hors méthane. Les émissions atmosphériques et de GES sont mesurées en milliers de tonnes, tonnes par habitant ou kilogrammes par habitant, sauf celles de CO2, qui sont mesurées en millions de tonnes et tonnes par habitant.
suite

Consommation d'énergie primaire en 2017, en %

Consommation d'énergie primaire en 2017, en %
EnR = énergies renouvelables Mtep = millions de tonnes équivalent pétrole. La consommation primaire de la France métropolitaine, corrigée des variations climatiques, s’élève à 250 Mtep en 2017. Elle peut être décomposée comme la somme de la consommation finale (à usage énergétique ou non) et des pertes de transformation, transport et distribution d'énergie. Ces dernières représentent 95 Mtep en 2017, dont près des trois quarts sont dues aux pertes de chaleur nucléaire lors de la transformation en électricité. La consommation finale à usage non énergétique, très majoritairement de pétrole, s’élève à 14 Mtep en 2017, après avoir atteint un pic à 17 Mtep en 2007. La consommation finale à usage énergétique s’élève, quant à elle, à 141 Mtep en 2017.
suite

Production d'électricité par source d'énergie, en TWh

Production d'électricité par source d'énergie, en TWh

Production d'énergie primaire, en millions de tonnes équivalent pétrole

Production d'énergie primaire, en millions de tonnes équivalent pétrole
EnR = énergies renouvelables. À la suite de la mise en place du programme nucléaire, la production française d'énergie primaire est passée de 44 Mtep en 1973 (dont 9 % de nucléaire) à 132 Mtep en 2017 (79 % de nucléaire). Elle se replie toutefois depuis deux ans (- 1,3 % en 2017, après - 4,8 % en 2016), dans le sillage de la production nucléaire. L'extraction d'énergies fossiles a fortement décliné, jusqu'à, notamment, l'arrêt de celle de charbon et de gaz naturel. La production d'origine renouvelable (éolien, biocarburants, biogaz, ...) progresse régulièrement depuis les années 2000.
suite

Facture énergétique, en milliards d'€

Facture énergétique, en milliards d'€
La facture énergétique de la France s’établit à 38,6 milliards d’euros en 2017. Après quatre années en forte baisse (- 56 % entre 2012 et 2016), elle rebondit de 23 % en 2017, pénalisée par la remontée des cours. Cette hausse concerne l’ensemble des énergies fossiles : la facture a progressé de 25 % en un an pour les produits pétroliers, largement majoritaires, de 10 % pour le gaz naturel, à 8,5 Md€ en 2017, et de 80 % pour le charbon, à 2,1 Md€ en 2017, conséquence de la hausse des cours du charbon et de la demande. Les importations nettes de biocarburants se maintiennent à 0,6 Md€.
suite

Production d'électricité par source d'énergie en 2017, en TWh

Production d'électricité par source d'énergie en 2017, en TWh

Consommation finale d'énergie en 2016, en %

Consommation finale d'énergie en 2016, en %
Mtep = Millions de tonnes équivalent pétrole. L’énergie finale désigne l’énergie livrée au consommateur final pour satisfaire ses besoins (carburants à la pompe, électricité chez soi, etc.) après transformations par l’homme. Entre l’énergie primaire et l’énergie finale fournie aux consommateurs, il s’opère des pertes lors d’opérations de transformation (ex : chaleur nucléaire en électricité, raffinage) et de transport (ex : pertes par effet Joule, transport des hydrocarbures).
suite

Prix de l'électricité pour les ménages au 1er semestre 2018, en € par kWh

EurostatVoir la source
Prix de l'électricité pour les ménages au 1er semestre 2018, en € par kWh

Actions pour réduire son impact carbone, en tonnes de carbone

Environmental Research LettersVoir la source
Actions pour réduire son impact carbone, en tonnes de carbone
En comparaison, l'empreinte carbone moyenne d'un Français est de 8.3 tonnes par an. Sur le graphique, en dehors des vols en avion, les chiffres indiqués sont des impacts annuels. Il s'agit d'une moyenne mondiale, l'impact de mesures comme l'achat d'énergie verte variant en fonction du mix énergétique de chaque pays.
suite

Empreinte carbone par habitant en France en 2015, en tonnes de CO2

Ministère de la Transition écologique et solidaireVoir la source
Empreinte carbone par habitant en France en 2015, en tonnes de CO2
L’empreinte carbone est un calcul des gaz à effet de serre (GES) induits par la demande intérieure du pays (consommation finale). L’empreinte carbone est ainsi constituée : - des émissions directes de GES des ménages (principalement liées à la combustion des carburants des véhicules particuliers et à la combustion d’énergies fossiles pour le chauffage des logements). - des émissions de GES issues de la production intérieure de biens et de services, hors exportations. - des émissions de GES associées aux biens et services importés, à la fois pour les consommations intermédiaires des entreprises et pour usage final.
suite

Solde des échanges commerciaux d'électricité en 2018, en TWh

Solde des échanges commerciaux d'électricité en 2018, en TWh
Le solde France des échanges s’établit à 60,2 TWh en 2018, en progression par rapport aux deux années précédentes. Le volume d’import est 26,1 TWh, et celui d’export de 86,3 TWh. Le solde des échanges est positif tous les mois, et s’élève à 7,85 TWh en mai, au plus haut depuis le mois de juillet 2014. La France redevient le pays le plus exportateur d’Europe, la progression des exports étant liée à une hausse du prix français plus modérée que ses voisins. En effet, les échanges français dépendent directement des écarts de prix entre la France et ses voisins. Les échanges restent très volatils tout au long de l’année, avec un solde variant de 10 GW en import le 28 février à 8h à 16,2 GW en export le 22 janvier à 3h. Ces variations permettent une souplesse de 26 GW pour le système électrique français, qui illustre également la solidarité européenne permise par les différentes interconnexions.
suite

Puissance d'énergies renouvelables raccordée au réseau par an, en MW

RTE France, Panorama de l'électricité renouvelableVoir la source
Puissance d'énergies renouvelables raccordée au réseau par an, en MW
Il s'agit de la puissance supplémentaire raccordée chaque année au réseau électrique en France métropolitaine (ne prend pas en compte la production non raccordée)
suite