Transition écologique

François de Rugy

François de Rugy

Ministre de la Transition écologique et solidaire

Emissions globales de gaz à effet de serre en 2014, en tonnes par habitant

Emissions globales de gaz à effet de serre en 2014, en tonnes par habitant
Les émissions de GES renvoient à la somme des sept gaz à effet de serre qui influencent directement le changement climatique : dioxyde de carbone (CO2), méthane (CH4), hémioxyde d'azote (N2O), chlorofluorocarbones (CFC), hydrofluorocarbones (HFC), perfluorocarbones (PFC), hexafluorure de soufre (SF6) et trifluorure d'azote (NF3). Les données sont exprimées en équivalents CO2 et portent sur les émissions brutes directes provenant des activités humaines. Les données sur le CO2 renvoient aux émissions brutes directes dues à la combustion d'énergie uniquement et proviennent de l'Agence internationale de l'énergie. Les autres émissions atmosphériques sont celles d'oxydes de soufre (SOx) et d'oxydes d'azote (NOx), exprimées en quantités de SO2 et de NO2, de monoxyde de carbone (CO) et de composés organiques volatils (COV), hors méthane. Les émissions atmosphériques et de GES sont mesurées en milliers de tonnes, tonnes par habitant ou kilogrammes par habitant, sauf celles de CO2, qui sont mesurées en millions de tonnes et tonnes par habitant.
suite

Emissions globales de gaz à effet de serre en France, en méga tonnes

Emissions globales de gaz à effet de serre en France, en méga tonnes
En 2017, la France a accusé un écart de +6.7% par rapport à l’objectif de diminution des émissions de gaz à effet de serre.
suite

Emissions globales de gaz à effet de serre en 2012, en pourcentage du total mondial

La Banque mondialeVoir la source
Emissions globales de gaz à effet de serre en 2012, en pourcentage du total mondial
Les émissions de GES renvoient à la somme des sept gaz à effet de serre qui influencent directement le changement climatique : dioxyde de carbone (CO2), méthane (CH4), hémioxyde d'azote (N2O), chlorofluorocarbones (CFC), hydrofluorocarbones (HFC), perfluorocarbones (PFC), hexafluorure de soufre (SF6) et trifluorure d'azote (NF3). Les données sont exprimées en équivalents CO2 et portent sur les émissions brutes directes provenant des activités humaines. Les données sur le CO2 renvoient aux émissions brutes directes dues à la combustion d'énergie uniquement et proviennent de l'Agence internationale de l'énergie. Les autres émissions atmosphériques sont celles d'oxydes de soufre (SOx) et d'oxydes d'azote (NOx), exprimées en quantités de SO2 et de NO2, de monoxyde de carbone (CO) et de composés organiques volatils (COV), hors méthane. Les émissions atmosphériques et de GES sont mesurées en milliers de tonnes, tonnes par habitant ou kilogrammes par habitant, sauf celles de CO2, qui sont mesurées en millions de tonnes et tonnes par habitant.
suite

Prix de l'électricité pour les ménages au 1er semestre 2018, en € par kWh

EurostatVoir la source
Prix de l'électricité pour les ménages au 1er semestre 2018, en € par kWh

Mix énergétique : production d'électricité par source d'énergie en 2017

Mix énergétique : production d'électricité par source d'énergie en 2017

Mix énergétique : production d'électricité par source d'énergie, en TWh

Mix énergétique : production d'électricité par source d'énergie, en TWh

Actions pour réduire son impact carbone, en tonnes de carbone

Environmental Research LettersVoir la source
Actions pour réduire son impact carbone, en tonnes de carbone
En comparaison, l'empreinte carbone moyenne d'un Français est de 8.3 tonnes par an. Sur le graphique, en dehors du vol transatlantique, les chiffres indiqués sont des impacts annuels.
suite

Empreinte carbone par habitant en France en 2015, en tonnes de CO2

Ministère de la Transition écologique et solidaireVoir la source
Empreinte carbone par habitant en France en 2015, en tonnes de CO2
L’empreinte carbone est un calcul des gaz à effet de serre (GES) induits par la demande intérieure du pays (consommation finale). L’empreinte carbone est ainsi constituée : - des émissions directes de GES des ménages (principalement liées à la combustion des carburants des véhicules particuliers et à la combustion d’énergies fossiles pour le chauffage des logements). - des émissions de GES issues de la production intérieure de biens et de services, hors exportations. - des émissions de GES associées aux biens et services importés, à la fois pour les consommations intermédiaires des entreprises et pour usage final.
suite